Pour plus de nature vivante !

Refusez les fleurs coupées ce mois-ci et préférez des plantes en pot d’une jardinerie proche.


De trop nombreuses fleurs coupées nous parviennent de trop loin, au détriment des producteurs locaux. Les longs voyages (du Kenya, d’Équateur,…) pénalisent lourdement leur écobilan, en particulier le transport par avion et camion. Lorsque les plantes poussent dans une serre chauffée (Hollande,…), c’est le mode de culture qui détermine l'impact environnemental : la production de fleurs coupées n’a rien d’éco-sympathique. L’exigence de fraîcheur du produit nécessite une infrastructure de distribution rapide et réfrigérée, gourmande en énergie. À titre d’exemple, le nouveau géant hollandais FloraHolland gère à lui seul 84% des exportations mondiales de fleurs coupées pour un chiffre d'affaires annuel de 4 milliards d'euros.

Juin est le mois d’une symphonie florale exubérante. Pourquoi ne profiteriez-vous pas de faire des infidélités à votre fleuriste en lui préférant des plantes en pot ? Au plaisir d’une flânerie au marché ou dans une jardinerie, s’ajoutera celui du soutien à l’économie locale et celui d’une floraison prolongée de plusieurs semaines ou mois. Et si vous avez les pouces verts, ce plaisir pourra se renouveler chaque année…




< retour aux gestes du mois
< retour accueil



INSCRIVEZ-VOUS
C'est rapide et gratuit

 CONSEILLER CE SITE A